Alain Zarouati 

L’œil est pris par la couleur, s’approche…

Il ne faut pas chercher un sens de lecture dans ces peintures, ces dessins, ce sont souvent des labyrinthes dans lesquels l’on rebondit d’une émotion à une autre…

 

Des chevauchements de perspectives, de couleurs et de formes, d’associations d’idées, c’est en fait une conversation qui nous mène en bateau, (violente, drôle, didactique, passionnée, érotique, ludique désordonnée) il faut s’approcher, laisser son bon sens au vestiaire pour entrer de travers, l’esprit déboutonné, (bon à rien et prêt à tout…).

 

Alain a commencé à dessiner très très jeune, si jeune, qu’une anecdote racontée par sa mère, sur ses débuts de plasticien, ne serait pas publiable…

Son vrai plaisir est dans l’atelier, au milieu d’une accumulation de papiers découpés, de boîtes en carton, de fils, de pigments, de crayons, d’un matériel pas forcément utile pour le projet en cours, mais apparemment, tout cela fait partie d’un tout à venir.

 

Pas d’à coup, de projets, d’expos, mais d’innombrables parties composant un ensemble, un souffle, des variations !

 

"On n’est pas obligé de comprendre pour aimer. Ce qu’il faut, c’es rêver… "

David Lynch.

 

"L’art est inutile, rentrez chez vous".

Yorga performeur.

© 2014 - 2019 by Open Space. Tous droits réservés.  -  8, rue Garenne 34200 SÈTE  France