Collectif Interférences 

 

Du 11 Novembre au 16 Décembre 2006, Open Space a présenté les travaux de Stéphane Carbonne, Benjamin Carbonne et Antonio Rodriguez-Yuste, lors d’une exposition intitulée "La Liberté commencer où s'arrête...".

 

INTERFÉRENCES

 

Antonio RODRIGUEZ YUSTE (Textes) – Benjamin CARBONNE (Peinture) – Stéphane CARBONNE (Thermoformage)

 

« Avec tout ce que vous nous dites qu’il ne faut pas dire, il faut bien qu’on en parle »

 

 C’est un processus, un cercle créatif, un engagement de tous les instants, un regard sur la vie, notre vie, sur tous les paradoxes qui la fonde. C’est un langage à part entière que nous développons au delà des compétences que nous avons acquises. C’est de la place de chacun dans le monde contemporain, de la place que l’on nous assigne, de la place que l’on s’accorde. Ce sont des résonances qui nous déstabilisent, qui nous rassurent, qui nous activent. C’est accepter de se désaxer, de se décaler, de se faire bousculer, pour laisser immerger une multitude de réalités.

 

Peinture et textes : L’un ne va pas sans l’autre, l’autre ne va pas sans l’un. Personne n’est l’illustration de personne, les deux résonnent.

 

 

 

Que racontent les textes :

 

« Je récupère les mots qui se perdent, les mots qui s’échappent, les regards, les silences. Je récupère des mots simples qui révèlent la complexité des êtres, des instants de solitude partagés, des questionnements, des cris, qui bouleversent des vies.

Les mots posés sur la feuille jaillissent de ces instants où l’écoute est légère en apparence, mais où la présence est réelle, totale et loin, très loin de ce que nous appelons aujourd’hui la communication.

La vie est pleine d’impasses aux sorties multiples si l’on se donne la peine de  les créer »

© 2014 - 2019 by Open Space. Tous droits réservés.  -  8, rue Garenne 34200 SÈTE  France