Guillaume Chaplot 

 

Exposition Dans la forêt du 24 mai au 15 juin 2014. Guillaume Chaplot.

 

Les verdures tissées de lumière (Extract)

 

A propos des « tableaux » de la série photographique Dans la forêt de Guillaume Chaplot.

 

Avec sa série Dans la forêt, Guillaume Chaplot ne montre pas des peintures mais bien des photographies, il s’applique cependant à qualifier ces dernières de « tableaux ». Pourquoi cette terminologie sensiblement désajustée, cette dénomination décalée, ce léger désaccord ?

(…) Dans les « tableaux » de Guillaume Chaplot, les arbres, ou du moins ce qu’il en reste, sont différents car ils sont mis en image non pour être représentants d’eux-mêmes, mais posés là, réunis en tant qu’émissaires de la forêt, (…) pour finalement symboliser l’orientation incertaine, figurer l’errance prolongée, exprimer l’égarement possible, la perte avérée, la disparition. Une forêt qui également désigne la solitude choisie, choyée, elle s’institue alors comme le refuge idoine pour s’éloigner de la vie quotidienne et se rapprocher de sa propre vie, un temple végétal. (…)

 

Ainsi en est-il du sujet que développent les « tableaux » de Dans la forêt, une métaphore ouverte, partagée entre le nomadisme et la retraite, répartie entre l’inquiétude de se perdre, et la quiétude de se réfugier, de se retrouver. Obscurité et clarté cohabitent dans les sous-bois, les antonymes se retrouvent logiquement réunis dans ces images qui figurent une pérégrination singulière commune à chacun, celle de la vie et ses vicissitudes.

 

David Brunel.

© 2014 - 2019 by Open Space. Tous droits réservés.  -  8, rue Garenne 34200 SÈTE  France