top of page

PEINTUROGRAPHIE Dominique Leroy

Exposition du 17 juin au 1er juillet 2023.

Vernissage samedi 17 juin à 18h.



Qui déraille dérouille

Qui a été confronté à la rouille sait qu'elle est vivante.

Elle attaque le métal, le ronge, le décompose et recompose à l'infini sur sa dépouille jusqu'à ce qu'il ne reste que poussière. À chaque étape et selon l'accélérateur choisi ou non, eau de pluie, sel acide, soleil et vent ou conjonction de tous. Ces phénomènes, la rouille offre au regard une multitude de tonalités, de formes... D'abord photographique, mon travail m'a amené à traquer la rouille à « l'état sauvage ».


Puis m'est venu l'idée de la dompter pour créer des monde où chacun verrait ce qui l'inspire. Comme lorsque l'on regarde des nuages...

Après des jours de travail et de patience à « surveiller » mes plaques de tôle, tout en y ajoutant parfois quelques ingrédients pour parfaire le travail de la nature, le miracle s'opère. La rouille m'offre alors une toile que je fixe avec de la cire et du vernis avant d'y apposer ma peinture.

Dominique Leroy.


Du circuit à la «tôle»

Dans les années 2000, sa passion le rattrape. Il se met à photographier la rouille. Navires, carrosserie, portails à l’abandon... »D’un jour à l’autre, ce n’est jamais pareil, la rouille change, elle évolue...oui, on est plusieurs dans ma tête...On l’à compris, ça grouille à l’intérieur...

L’horloge tourne. Retour à une vie saine...fini la vie à 300/heure, santé oblige. Les potos, cinéma, musique et plus encore...Mais point de retraite, pour le roi du cadre. Comme il l’écrit dans son livre » la retraite qu’est-ce que c’est sinon la permission officielle de rouiller" ?

Aujourd’hui, il se consacre à la peinture, sur ces morceaux de tôles récupérées à droite à gauche. Photographe, cadreur, réalisateur, éditeur, céramiste, peintre...Vous l’aurez compris ces quelques mots sont loin de dresser un portrait exhaustif du personnage qu’est Dominique Leroy, tant il y aurait de choses à dire.

Prochainement, un nouveau livre sur la F1 commandé par son éditeur et un projet avancé, d’un nouveau film documentaire mêlant interviews d’anciens pilotes et images de circuit. Aux côtés de Bruno Bonizec et Jean Claude Azria. Dominique lui, à la caméra et enfin Arnaud Chambert Protat au scénario.

« Avant c’était stress et passion, j’ai abandonné Stress »
 

OPEN SPACE galerie d'art associative

8, rue Garenne 34200 SÈTE

openspacesete@gmail.com

www.openspacesete.com

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page